Crise de colère chez l'enfant : comment les gérer

Il est parfois difficile de gérer la colère ou la crise de ton enfant. Ca peut être impressionnant mais ça peut aussi faire peur, car tu te sens démuni face à cette situation.


Pour ma part j'y ai été confronté avec ma seconde fille et des remises en questions j'en ai beaucoup faites. Et comme tout parent tu essaies de faire au mieux car le mode d'emploi est propre à chacun. Alors tu demandes des conseils à tes proches, tes amis mais parfois tu as dû mal à accepter ou comprendre appliquer certains conseils qui ne te correspondent pas.

Lorsque la colère éclate, tu dois :

  • Savoir garder ton calme et ton sang froid.

  • L'isoler afin qu'il ne se donne pas en spectacle devant ses frères et sœurs. C'est très important de ne pas lui prêter attention, ça lui montre que la vie continue malgré ses crises.

  • Lui laisser apprendre a gérer sa colère. Il peut avoir envie de crier pour extérioriser sa colère met lui un coussin à disposition, crier permet de se libérer (pour ma fille ça marche à tous les coups et quand elle sent qu'elle n'est pas arrivé au bout de sa crise, elle me le demande et ensuite elle revient avec un grand sourire, la colère s'est envolée). Tu peux aussi lui faire un coin avec des coussins dans lesquels il peut taper, c'est plus efficace que de jeter des objets en l'air. Même nous en tant qu'adulte par moment on a besoin de se défouler. Il ne faut pas se sentir frustrer, la frustration n'est pas bonne pour l'évolution et la confiance en soi ! Tu peux aussi lui proposer des exercices de méditations pour enfant qui favorise l'apaisement.

  • L'aider à parler de ce qu'il s'est passé et de l'émotion qu'il a ressentit. Une fois calmé lui demander pourquoi il s'est mis dans cet état (une incompréhension orale, une mise à l'écart, un manque d'attention etc..). Si l'enfant est assez grand tu peux instaurer un dialogue sinon tu peux aussi lui demander de dessiner ses émotions.

  • L'aider et savoir identifier le moment ou les situations qui le font basculer dans un autre état (écran, fatigue, énervement etc..). Savoir identifier ces moments te permettra en amont de pouvoir en désamorcer quelques unes.

  • Le féliciter lorsque ton enfant a réussi à se canaliser, ça lui donnera confiance en lui.



47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout